Ces livres qui ont changé ma vision des choses

Il y a parfois des livres qui vous bouleversent, changent radicalement votre vision des choses. J’ai toujours eu un profond respect pour les handicapés, quels qu’ils soient. Très tôt, j’y ai été sensible. Parce que les premiers livres que j’ai lu enfant, avaient pour héros … des aveugles.

Maya aux yeux bleus

Maya aux yeux bleus  raconte l’histoire d’une jeune indienne de 7 ans, qui malheureusement, perd progressivement la vue depuis quelques temps. Suffisamment intelligente pour être inscrite à l’école de son village, mais trop pauvre et gênée par sa vue défaillante pour y s’y épanouir vraiment. Son frère, Lalu, va alors prendre une décision extraordinaire: l’emmener se faire soigner dans la grande ville d’Agra, à 700 kilomètres de chez eux…à pieds ! Plus que le handicap de cette petite fille, c’est le courage et la ténacité de son grand frère qui m’a émue et fait prendre conscience de ma chance. La chance d’aller à l’école, d’avoir un toit au dessus de ma tête et de voir le monde avec mes yeux! 

9782266064934_1_75

Autre livre qui m’a fait l’effet d’un coup de poing : Un amour clair-obscur de Claude Couderc. C’est le titre de ce livre qui m’a inspiré le nom de mon blog !  C’est une très touchante histoire d’amour entre 2 aveugles. Ou plus précisément entre un aveugle et une malvoyante qui, peu à peu, perd complètement la vue et en est bouleversée. Adrien va apprendre à Samira à percevoir le monde différemment, le sentir et le toucher plutôt que simplement le voir.  Leur passion commune pour la musique va également beaucoup les rapprocher. J’ai adoré la personnalité d’Adrien, très tourmentée et rebelle, qui refuse d’être traité en « handicapé » . En fait, pour lui être aveugle a même un avantage: il peut remarquer des changements qu’un voyant ne verrait pas. Un non voyant ne peut pas être berné par les apparences, puisqu’il ne les voit pas, ces apparences!  Gros coup poing aux idées reçues! Etre aveugle, ce n’est pas avoir perdu un sens, c’est « voir » avec tous les autres en fait!

Vers l’âge de 14 ans, j’ai versé mes premières larmes avec Max mon frère de Sigrid ZeevaertCe livre aborde un sujet délicat avec une simplicité bouleversante. 

Max et Johanna sont jumeaux. Ils mènent une vie banale et insouciante, se chamaillant de temps en temps, comme tous les enfants. Et au moment où ils commencent à vraiment se rapprocher, surgit un drame: à la suite d’une banale chute d’un arbre, on découvre que Max est malade… L’histoire est racontée du point de vue de Johanna. 

Encore aujourd’hui, ce livre, découvert grâce à la revue « Je Bouquine », résonne encore en moi. La maladie, la mort qui peut en découler, mais aussi l’incroyable cruauté que les enfants peuvent avoir entre eux.  C’est le genre de livre qu’il faudrait étudier à l’école, pour  lever le tabou de la mort et  l’aborder avec des termes simples pour ne pas davantage effrayer.  Une histoire magnifique, autant pour les enfants que pour les adultes. La mort peut frapper tout le monde, insidieusement ou violemment, quel que soit l’âge ! Mais même si la vie est courte, il restera toujours une trace, un souvenir pour ceux que nous aimons. D’où l’importance d’exprimer notre amour, autant que possible. Je ne sais pas s’il existe un dieu ou une existence quelconque après la vie. Mais je crois en la beauté nostalgique du souvenir. La personne aimée vit à travers lui…

Enfin, toujours concernant les enfants infirmes j’ai également beaucoup apprécié « La princesse aveugle » de Dominique François. Certains aiment la Bibliothèque Rose. Moi, j’ai toujours préféré la collection Rouge et Or.

C’est une très jolie histoire d’amitié entre 2 enfants voyants de milieu aisé et une jeune aveugle pauvre, vivant dans une caravane avec sa grand-mère. Non seulement, les 2 enfants ont le choc de leur vie en découvrant la misère autour d’eux, mais ils ne jugeront jamais leur amie, tentant de la comprendre au mieux. Et leur amitié débute de façon originale. En effet, Brigitte, la jeune aveugle, avec sa longue tresse et ses yeux constamment baissés, ressemble à la princesse chinoise peinte sur la théière  familiale! Pour eux, c’est comme si leur princesse avait pris vie. Brigitte est alors rebaptisée Mandarine, en référence aux mandarins chinois. J’ai trouvé ce détail particulièrement intéressant. En relisant ce livre à l’époque du collège, je me suis demandé pourquoi, en cours d’histoire, on ne parlait jamais de ces personnes-là: celles qui, par une idée simple, ont révolutionné le quotidien de personnes différentes et traitées en inférieures. Des personnes comme Louis Braille ou l‘abbé de l’épée. Ces personnes ont pourtant changé l’Histoire à leur manière!  Alors, pourquoi est-ce que l’on parle toujours de guerre ? De morts?Je ne dis pas qu’il faut oublier les guerres, seulement parler d’événements positifs ! Bref, mes premières questions sur l’humanité ont démarré avec ce livre…

Et vous, avez-vous des livres qui vous ont marqués enfants ?

Publicités

4 réflexions au sujet de « Ces livres qui ont changé ma vision des choses »

  1. Oui, tout à fait ! Ça m’a permis aussi d’aborder certains sujets délicats avec ma famille: mon malaise par rapport au handicap, notamment ! Grâce aux livres sur les aveugles, j’ai pu me mettre dans leur tête et me rendre compte qu’au final, il n’y avait pas de peur à avoir !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s