Petite douceur asiatique

ça faisait un temps que je n’avais pas posté sur Stefanie Sun. Cette artiste me touche beaucoup :sa voix est à la fois douce et puissante. J’aime particulièrement Shi Shuo Xin Yu pour son romantisme et sa mélancolie. Et j’adore les consonances de sa langue ( le mandarin) qui change beaucoup de l’anglais ou du japonais. Et ses clips sont superbes, toujours sobres et subtils. Et physiquement, elle dégage quelque chose d’assez troublant.

Ces livres qui ont changé ma vision des choses

Il y a parfois des livres qui vous bouleversent, changent radicalement votre vision des choses. J’ai toujours eu un profond respect pour les handicapés, quels qu’ils soient. Très tôt, j’y ai été sensible. Parce que les premiers livres que j’ai lu enfant, avaient pour héros … des aveugles.

Maya aux yeux bleus

Maya aux yeux bleus  raconte l’histoire d’une jeune indienne de 7 ans, qui malheureusement, perd progressivement la vue depuis quelques temps. Suffisamment intelligente pour être inscrite à l’école de son village, mais trop pauvre et gênée par sa vue défaillante pour y s’y épanouir vraiment. Son frère, Lalu, va alors prendre une décision extraordinaire: l’emmener se faire soigner dans la grande ville d’Agra, à 700 kilomètres de chez eux…à pieds ! Plus que le handicap de cette petite fille, c’est le courage et la ténacité de son grand frère qui m’a émue et fait prendre conscience de ma chance. La chance d’aller à l’école, d’avoir un toit au dessus de ma tête et de voir le monde avec mes yeux! 

9782266064934_1_75

Autre livre qui m’a fait l’effet d’un coup de poing : Un amour clair-obscur de Claude Couderc. C’est le titre de ce livre qui m’a inspiré le nom de mon blog !  C’est une très touchante histoire d’amour entre 2 aveugles. Ou plus précisément entre un aveugle et une malvoyante qui, peu à peu, perd complètement la vue et en est bouleversée. Adrien va apprendre à Samira à percevoir le monde différemment, le sentir et le toucher plutôt que simplement le voir.  Leur passion commune pour la musique va également beaucoup les rapprocher. J’ai adoré la personnalité d’Adrien, très tourmentée et rebelle, qui refuse d’être traité en « handicapé » . En fait, pour lui être aveugle a même un avantage: il peut remarquer des changements qu’un voyant ne verrait pas. Un non voyant ne peut pas être berné par les apparences, puisqu’il ne les voit pas, ces apparences!  Gros coup poing aux idées reçues! Etre aveugle, ce n’est pas avoir perdu un sens, c’est « voir » avec tous les autres en fait!

Vers l’âge de 14 ans, j’ai versé mes premières larmes avec Max mon frère de Sigrid ZeevaertCe livre aborde un sujet délicat avec une simplicité bouleversante. 

Max et Johanna sont jumeaux. Ils mènent une vie banale et insouciante, se chamaillant de temps en temps, comme tous les enfants. Et au moment où ils commencent à vraiment se rapprocher, surgit un drame: à la suite d’une banale chute d’un arbre, on découvre que Max est malade… L’histoire est racontée du point de vue de Johanna. 

Encore aujourd’hui, ce livre, découvert grâce à la revue « Je Bouquine », résonne encore en moi. La maladie, la mort qui peut en découler, mais aussi l’incroyable cruauté que les enfants peuvent avoir entre eux.  C’est le genre de livre qu’il faudrait étudier à l’école, pour  lever le tabou de la mort et  l’aborder avec des termes simples pour ne pas davantage effrayer.  Une histoire magnifique, autant pour les enfants que pour les adultes. La mort peut frapper tout le monde, insidieusement ou violemment, quel que soit l’âge ! Mais même si la vie est courte, il restera toujours une trace, un souvenir pour ceux que nous aimons. D’où l’importance d’exprimer notre amour, autant que possible. Je ne sais pas s’il existe un dieu ou une existence quelconque après la vie. Mais je crois en la beauté nostalgique du souvenir. La personne aimée vit à travers lui…

Enfin, toujours concernant les enfants infirmes j’ai également beaucoup apprécié « La princesse aveugle » de Dominique François. Certains aiment la Bibliothèque Rose. Moi, j’ai toujours préféré la collection Rouge et Or.

C’est une très jolie histoire d’amitié entre 2 enfants voyants de milieu aisé et une jeune aveugle pauvre, vivant dans une caravane avec sa grand-mère. Non seulement, les 2 enfants ont le choc de leur vie en découvrant la misère autour d’eux, mais ils ne jugeront jamais leur amie, tentant de la comprendre au mieux. Et leur amitié débute de façon originale. En effet, Brigitte, la jeune aveugle, avec sa longue tresse et ses yeux constamment baissés, ressemble à la princesse chinoise peinte sur la théière  familiale! Pour eux, c’est comme si leur princesse avait pris vie. Brigitte est alors rebaptisée Mandarine, en référence aux mandarins chinois. J’ai trouvé ce détail particulièrement intéressant. En relisant ce livre à l’époque du collège, je me suis demandé pourquoi, en cours d’histoire, on ne parlait jamais de ces personnes-là: celles qui, par une idée simple, ont révolutionné le quotidien de personnes différentes et traitées en inférieures. Des personnes comme Louis Braille ou l‘abbé de l’épée. Ces personnes ont pourtant changé l’Histoire à leur manière!  Alors, pourquoi est-ce que l’on parle toujours de guerre ? De morts?Je ne dis pas qu’il faut oublier les guerres, seulement parler d’événements positifs ! Bref, mes premières questions sur l’humanité ont démarré avec ce livre…

Et vous, avez-vous des livres qui vous ont marqués enfants ?

Un brin de romantisme…

Je voulais juste vous faire partager cette superbe vidéo, qui mélange différents films et séries d’époque. Ca va dOrgueil et Préjugés à Merlin en passant par A tout jamais et Le Fantôme de L’Opéra ou encore Becoming Jane. La musique donne une dimension touchante et mélancolique à la fois. Féerique ! Un grand bravo à l’auteur de cette petite perle ! Pour ceux qui chercheraient le titre de la musique, il s’agit de « Fairground » de Joby Talbot, dans la B.O du film Pénélope de Mark Polansky. Bon week end à tous !

Sublime montage de veryval

Les arbres: un symbole universel

 tableau "Arbre de ma Colline " de Fra maria blanchi

Je suis fascinée par les arbres: leur beauté, leur diversité, leur longévité… Mais surtout leur symbolique. L’arbre est présent dans toutes les cultures, aussi bien orientales qu’occidentales. Avec la musique, il fait partie de nos rares symboles communs et rien que pour ça, ça mérite un article!

L’arbre est un symbole universel de sagesse, de renaissance et de spiritualité.

Il est présent dans toutes les religions. Quelques exemples:

  • La Génèse: Dieu « fit pousser du sol toutes sortes d’arbres à l’aspect agréable et aux fruits délicieux. Il mit au centre du jardin l’arbre de la vie, et l’arbre qui donne la connaissance de ce qui est bon ou mauvais.»
  • La Hakikat est « l’arbre nourri de la terre et de l’eau et dépassant le septième ciel » chez les musulmans chiites de rite ismaëlien. Il symbolise l’état de béatitude. De nombreux arbres sont présents dans l’Islam, tels que l’olivier, le dattier ou encore le cèdre. à lire ici
  • Dans le judaïsme, c’est au pied d’un chêne  qu’Abraham aurait reçu les révélations de Yahvé. C’est aussi l’arbre de Zeus. Il est bien évidemment vénéré chez les celtes également.

l'arbre de lumière

  • Le bouleau est le premier arbre du calendrier celtique : il symbolise la sagesse. Et la forêt elle-même était considérée comme un temple créé par les Dieux.
  • Les Amérindiens considèrent le bouleau comme un arbre sacré. C’est l’arbre des Chamanes où il est surnommé « l’Arbre de la Lumière » à cause de sa couleur blanche. Il représente la relation entre la terre et le ciel.  Autre détail: non loin de cet arbre, poussait une certaine variété de champignon, l’amanite tue-mouche, que les chamanes utilisaient pour entrer en transe! Ce champignon est en effet hallucinogène ! 
  • C’est également l’arbre national de la Russie, où il est célébré en été. Il est aussi présent dans les dessins animés et les peintures.  L’artisanat russe se fait sur des rondelles de bouleau.
  • Le figuier est l’arbre des Egyptiens (le sycomore) et des boudhistes (l’arbre de la bodhi  est le figuier sous lequel s’est « éveillé » Boudha)

  • Yggdrasil est l’Arbre-Monde dans la mythologie nordique . Il est représenté par un immense frêne  avec trois racines reliant les Trois Mondes : Ásgard, Midgard et Niflheim.

  • Le sakura  (le cerisier japonais)  représente la beauté éphémère.  Il est glorifié chaque année avec la fête du printemps, le Hanami, qui est un véritable événement au Japon. D’autant plus que sa floraison dure à peine quelques semaines. Il est présent dans les peintures et les animés.  Il y a également le  Momijigari, la période de passage aux couleurs d’automne de l’érable japonais (Acer japonicum)  qui, lui aussi, dure très peu de temps. J’aime cette coutume de glorifier l’éphémère.

  • Les Mayas ont également leur arbre cosmique: « Le Ciel Relevé ».  Car après avoir « relevé le ciel », les Dieux utilisèrent un arbre pour le soutenir, comme un pilier central. Ce pilier sert de canal cosmique pour le cheminement des âmes. Les Dieux le complétèrent avec 4 autre arbres placés au 4 coins de la terre.

Vie. Illumination. Sagesse.Connaissance. Création et visualisation du monde. Enfin, un élément inter-culturel qui nous donne image positive! Je trouve ça fantastique !  Finalement, l’Arbre est peut-être notre première religion en fait! 

Si vous avez d’autres mythes concernant les arbres, n’hésitez pas à m’en faire part! je serais ravie de compléter cet article !

Coups de coeur du week end

Et c’est reparti pour les coups de coeur de la blogosphère!

  • Tout d’abord ma dernière découverte de 2011: Jojo La Bricole et ses magnifiques gravures sur verre. Son talent m’a soufflée! J’adore les chevaux en plus!
  • Neurobancal et ses superbes photographies. J’ai eu le coup de foudre pour la chouette Harfang. Quelle chance il a eu d’en approcher une !
  • Le Défi Steampunk, qui m’a ouvert d’autres horizons littéraires et cinématographiques. J’y pioche des idées …
  • Si vous aimez ce genre d’ambiance, je conseille aussi le cabinet de curiosité de Camille Renversade. J’ai l’impression d’être en pleine époque des Explorateurs!
  • Le dernier chapitre consacré aux arbres de Regards sur le monde. Les photos sont spectaculaires!
  • Et voici le scoop du siècle : Shrek a existé… et il était français ! Il n’avait pas l’air commode! Surprenant !
  • Je suis toujours aussi fan de la dessinatrice Mara aux éditions Akileos. Je n’ai pas encore eu l’occasion de lire Clues. J’attends que la trilogie soit complète pour me la procurer. Le troisième tome est en cours… En tout cas, joli coup de crayon ! je redécouvre l’univers victorien !
  • Attention ceci n’est pas un truquage cinématographique : le nom de cet incroyable phénomène est le « brinicle » ou « Doigt glacé de la Mort ». C’est une stalactite de glace se formant dans l’océan, à partir un flux d’eau salée venant des zones polaires. Ce courant glacial emporte toute créature sur son passage, notamment les oursins et les étoiles de mer. La Nature est vraiment stupéfiante ! C’est la première fois que ce phénomène étrange est filmé ! on se croirait dans un film fantastique! c’est dingue !


Je termine cette note par un grand MERCI à tous ceux qui prennent le temps de me lire et mettre des commentaires. Et qui, par la même occasion, me font découvrir leur propres sites, souvent instructifs et intéressants. Merci à vous !

Une autre vision d’Uglies

Je pensais que Scott Westerfeld en avait terminé avec l’univers d’Uglies. Perdu! Non content d’avoir cartonné avec sa quadrilogie, l’auteur américain a créé une toute nouvelle version de la saga: une version manga! Cependant, là où sa compatriote Stéphanie Meyer s’est contentée de transposer son histoire en dessin, Scott, lui,  a réécrit la sienne, mais du point de vue de l’autre personnage principal: Shay.  Une façon de boucler la boucle et d’éclaircir les dernières zones d’ombres de cette excellente histoire !

J’ai vraiment hâte de lire l’histoire de Shay. Ce sera l’occasion de vraiment la comprendre. De tous les personnages, c’est celle que j’ai trouvé la plus rebelle. Contrairement à Tally, elle n’a jamais voulu être Pretty et a rejeté l’Opération d’emblée de jeu. Sa personnalité est plus trouble, plus agressive. Elle a un côté assez dérangeant.

En attendant que la traduction française arrive chez nous (le livre sort aux USA le mois prochain) , je patiente avec le livre complémentaire: Secrets. 

J’ai beaucoup aimé ce petit guide. Il m’a permis de mieux visualiser la ville de Tally, de comprendre le fonctionnement des Overboards (je trouve ce terme bien plus cool que  planche magnétique), de découvrir  l’origine du mot « spagbol » et encore plein d’autres curiosités ! Secrets est un livre court, facile et amusant à lire. 

Autre bonne nouvelle: j’ai enfin commencé Léviathan ! Et c’est encore plus génial que ce à quoi je m’attendais !Pourtant, je ne suis plus une ado depuis un moment. 

Dorian Gray

Non, je ne parle ici ni du film avec Ben Barnes, ni du livre, mais de l’artiste. Car l’avantage d’habiter en zone frontalière, c’est que j’écoute plus souvent les radios suisses que les françaises. Du coup, je découvre des artistes dont la France parle très peu !

Repéré par David Halliday ( que je préfère largement à son papa en passant), Dorian Gray est un musicien genevois au style androgyne, à mi-chemin entre Brian Molko de Placebo et Mathtew Bellamy de Muse.  Sa musique est de la belle pop mélodieuse et mélancolique comme je l’ aime. L’émotion de Muse mais sans le ton nasillard de Brian Molko, qui finit par m’agacer à la longue. 

Voici « Lost Inspiration », que je trouve plus rythmé que ses derniers morceaux !

J’aime également le clip, qui donne une impression oppressante mais sans pour autant tomber dans le glauque ou le sanglant. On reste dans la subtilité.  Ca change des clips trash ! je conseille aussi fortement  la jolie reprise de Eyes Without A Face de Billy Idol à voir et à écouter sur son site !

myspace officiel: http://www.myspace.com/doriangraysongs

Site officiel: http://www.doriangrayland.com/