coups de coeur et pause syndicale!

Ces dernières semaines, mes  coups de coeur ont été très cinématographiques . Je commencerais par:

  • Le poisson rouge Starbucks: j’adore cette photo!
  • Simon’s Cat: Hiden treasure. Je ne me lasse pas de cette petite boule de poil! C’est même plus drôle animé qu’en livre!
  • Plus triste: La fin de Harry Potter, la plus longue et la plus lucrative des sagas de l’histoire du cinéma! Voici une petite immersion dans la tête de Ronald Weasley lors  de la scène du médaillon-Horcruxe: j’ai trouvé ce montage très réussi ! 
  • Reviens Moi de Joe Wright: Enorme coup de coeur pour ce film! Jalousie entre soeurs, quiproquos, sur fond de guerre et de romance. Le tout dans des décors magnifiques et lumineux. Plus que Keira Knightley, dont je suis une grande fan, c’est la jeune Saorise Ronan qui m’a bluffée. Elle dégage un truc de fou cette fille! J’ai bien envie de voir La Nostalgie de l’Ange de Peter Jackson par la suite!
  •  J’ai revu « Kate et Leopold » récemment. Et j’aimerais bien que Hugh Jackman  fasse davantage de comédies romantiques ! Et le style aristocrate lui va comme un gant! Et quand en plus, il bécote ZE icône des films-à-la-guimauve Meg Ryan , que demander de plus? Léger et mignon. Ca change des rôles d’action où on le voit encore trop souvent. Même si le scénario est finalement assez banal.
  • Enfin, j’ai fini par voir le film « Sortilège » qui s’est révélé assez inégal côté scénario. Le couple Vanessa Hudgens-Alex Pettyfer cependant, est plutôt réussi. Ils ont une réelle alchimie à l’écran.  Le personnage de Kyle m’a fait penser à une version plus soft de… Drago Malfoy. Je m’explique: Kyle a grandi aux côté d’un père cynique et arrogant qui n’a jamais eu le moindre respect pour les autres. Du coup, pensant se faire respecter par une façade moqueuse, Kyle campe le même modèle…jusqu’à la moquerie de trop. Jusqu’au sortilège lancé par sa camarade gothique. Il a 1 an pour se racheter une conduite, sinon il garde son aspect repoussant à vie. J’aurais voulu une vraie confrontation avec  le père.  Après tout, il enferme son fils au lieu de l’aider ! Dommage ! Sinon le décor (le film a été tourné à Montréal au Canada) est très sympa. Et Vanessa Hudgens dégage beaucoup de fraîcheur dans ce film ! Je n’avais jamais vu ses performances en tant qu’actrice et je reconnais qu’elle s’en sort très bien! 

Enfin, je voulais dire aussi que j’ai décidé de mettre mon blog en pause quelques temps. D’une part, parce que je pars en vacances et d’autre part pour faire le point sur ce que veux vraiment mettre sur mon blog. Afin qu’il me corresponde davantage! 

Publicités

Le Futur Marty…. le Futur………..

Le futur...vaste, trop vaste question. Comment évoluera l’humanité au fil des sciècles? Je me souviens de la première fois que j’ai vu Retour Vers le Futur 2 : j’étais emballée par les over-boards  et les voitures volantes! Quelle déception de voir qu’en 2011, aucun prototype n’a encore vu le jour! Mais ce n’est peut-être pas plus mal. Comme s’il n’y avait pas assez d’accidents sur les routes…Imaginez les dégâts en plein ciel!

Pour en revenir au futur, j’aime beaucoup le projet de Bernard Werber: L’Arbre des Possibles, qui nous invite à nous projeter dans différents futurs.  Je suis très intriguée par son livre: le Miroir de Cassandre, qui vient de sortir en poche. Que feriez vous si vous pouviez prédire l’avenir et que personne ne vous croit? Un hommage à la Cassandre Mythologique qui m’intéresse beaucoup! Je n’ai pas encore eu l’occasion de le lire (ni même de l’acheter un fait!) mais c’est à tenter. J’aime ces livres qui questionnent, qui me forcent à me projeter dans cet avenir, de l’imaginer. Cependant, je ne me vois pas conduire une Dolorean volante pour explorer les époques: ça me fait un peu flipper quand même. Peur de l’effet papillon sans doute. Je préfère vivre au jour le jour: je ne m’encombre plus du passé . Ce n’est pas mon passé le problème. C’est l’avenir, cet inconnu sans visage…

D’une certaine façon, le futur n’existe pas: il n’y a que le passé et le présent qui sont palpables.

Jane Eyre: vive les classiques!

Une de mes héroïnes romantiques préférées : j’avais environ 12 ans la première fois que j’ai lu ce chef d’oeuvre de Charlotte Brontë et je l’aime toujours autant. Les raisons de ce coup de coeur:

  • La personnalité de Jane Eyre: coriace, passionnée, volontaire. Dès le début, elle refuse un destin tout tracé. Elle ose dire ses 4 vérités à une famille qui la méprise. Elle ose défendre son amie Hélène au point d’être punie avec elle.  Un tempérament fort et rebelle dans un aspect fragile et docile.
  • L’ambiance du livre, à la fois romantique et sombre. Un pensionnat à la dicipline de fer, mais avec des amies. Un château mystérieux, mais aux habitants complexes. Grace Poole, notamment, m’a énormément intriguée. A la manière de Sevérus Rogue dans Harry Potter, on ne sait pas si c’est une amie ou une ennemie . Et ce n’est que vers la fin que l’on connaît son vrai visage.
  • Edward Rochester… Certes, il n’est pas beau. Mais il a un charisme, une personnalité étrange et très tourmentée qui lui donne sa beauté. Il intrigue par sa façon de parler, son air bougon et renfrogné. Il m’a fait penser à un loup blessé.

  • J’avais adoré la version Charlotte Gainsbourg de l’héroïne. Elle correspondait très bien à l’image que je m’étais faite du personnage en lisant le livre. Je n’ai pas vu la version 2011 par contre. Je rattraperai ça. On n’est pas à l’abri d’une bonne surprise. Ca avait été le cas pour l’adaptation d’Orgueil et Préjugés de Jane Austen par Joe Wright.
  • L’histoire est romantique et captivante, sans jamais tomber ni dans la guimauve, ni dans la tragédie antique.
  • J’ai également beaucoup aimé la version BBC de ce livre avec Ruth Wilson et Toby Stephens dans les rôles principaux. A voir! 

Conclusion : Vive les classiques ! Et vive les personnages compliqués ! Je n’ai par contre jamais lu les « Haut de Hurlevent «  de la soeur Emily Brontë... Il serait peut être temps! Et peut-être aussi « Twilight », juste pour comparer Edward Cullum et Edward Rochester!


Les Contes de Beedle le Barde

Après les livres, les films et le parc d’Attraction, JK Rowling a la bonne idée de sortir en librairie « Les contes de Beedle le barde », le fameux livre en runes traduit par Hermione dans Les Reliques de la mort. J’avais beaucoup apprécié le conte des trois frères, du coup, j’ai voulu connaître les autres contes et ce fut une très bonne surprise:

  1. Le Sorcier et la marmite sauteuse, raconte l’histoire d’un sorcier aussi égoïste que son père était généreux envers ses voisins moldus. A la mort de celui-ci, il hérita d’une curieuse marmite qui change d’aspect chaque fois qu’il refuse d’aider ses voisins! Un joli conte sur la tolérance et le respect d’autrui.
  2. La fontaine de la Bonne Fortune: un conte qui, pour une fois, n’a pas pour héroïne des demoiselles en détresse, attendant  passivement leur sauveur. C’est au contraire des femmes fortes et courageuses et une quête initiatique très intéressante ! Enfin les rôles sont inversés, et ça fait du bien!
  3. Le sorcier au coeur velu: peut-être le conte le plus sombre, mais aussi le plus profond de tous. Le personage principal m’a beaucoup fait pensé à Tom Jedusor, qui considère le sentiment amoureux comme une bêtise et une faiblesse. Et qu’en voulant devenir Surhumain…il est devenu Inhumain.
  4. Babitty Lapina et la souche qui gloussait: réflexion intéressante sur le mépris des autres et l’abus de pouvoir. La justice finit toujours par triompher. La référence à la chasse aux sorcières au cours de l’Histoire est très présente.
  5. Les 3 frères: la mort est innéluctable…Il ne faut pas la provoquer, l’ignorer, ou lui demander l’impossible. Le 2e frère m’a fait penser à Severus Rogue pour son amour impossible et son désespoir. Touchant.

Plus qu’un énième complément de la saga, c’est une petite curiosité littéraire, facile à lire et qui aborde des thèmes forts. J’ai bien aimé ! Il ne manque plus que Les Animaux Fantastiques  et le Quidditch à travers les âges et j’aurais la panoplie potterienne ! lol