Enjoy The Silence

Je ne sais plus où vont mes pensées. Elles me traversent, sans me toucher.J’essaie de les attraper au vol pour les coucher. Mais elles sont capricieuses. Farceuses. Me narguent et m’épuisent. Elle font trop de bruit.

Alors je les libère. Et j’accueille le Silence. J’y plonge comme dans de l’eau…

Pourquoi les gens se forcent-ils à parler pour ne rien dire, ne rien exprimer?

Pour étouffer leurs véritables pensées qui les épuisent.

Pour tuer le terrifiant Silence. Pourtant, il n’est pas toujours un ennemi! Il peut apaiser, soulager. Parfois, un silence impuissant est préférable à une parole blessante. Ou un mot maladroit.

J’aime mon amie justement parce qu’elle parle peu. Nous laissons souvent un silence entre nous, lorsque nous avons trop parlé. Et ce Silence est aussi doux, aussi agréable que le vent dans les arbres, ou le murmure des vagues…

On n’a pas besoin de parler pour s’aimer. Pour moi, le silence a plus le sens de la vie que celui de la mort.

Une Paix. Une Trève de Pensée Existentielle.

Il y a beaucoup trop de bruit maintenant. Beaucoup trop de sons: les voitures, les radios, la télé, les bavardages incessants, les sonneries de portables … Et souvent, j’ai envie de crier : « Stop! Silence! Laissez moi tranquille ! »Et m’effacer. Comme quand on éteint la télé: j’aimerais un bouton On-Off pour mettre du silence dans ma tête. Pour juste vivre et arrêter de penser!

Chick lit du jour: Sophie Kinsella

Jusqu’à présent, je ne courrais pas spécialement après le chick-lit, mis à part Helen fielding avec « le journal de Bridget Jones« . Et j’ai découvert Sophie Kinsella. Pourtant, la fameuse « Accro au shopping » ne m’a jamais vraiment attirée. Cependant, cette auteure m’a offert 2 jolies surprises:

Les petits secrets d’Emma, qui nous fait faire la connaissance d’une jolie menteuse. Enfin menteuse…disons plutôt qu’Emma arrange la réalité à sa manière. Elle est romantique, lit plusieurs magasines pour choisir son horoscope le plus favorable, aime le sherry et manque de confiance en elle. Jusqu’au jour où elle se confie à un inconnu dans un avion lors de turbulences. Elle lui confie tout ce qu’elle n’a jamais osé dire à personne. Problème: cet inconnu n’est pas si inconnu que ça…puisque c’est son PDG!

J’ai adoré les quiproquos, l’humour et la modestie d’Emma. J’ai aimé aussi la réflexion sur les cachotteries de tous les jours et ces secrets lourds à porter. J’ai moins accroché à l’histoire d’amour, un peu trop tortueuse à mon goût . Jack Harper ne m’a pas tant séduite que ça…

Très chère Sadie. Là, plus qu’une surprise, c’est un véritable coup de coeur ! C’est l’histoire de Lara Croft Lington, une jeune chef d’entreprise de recrutement, qui doit se rendre à l’enterrement d’une de ses grand-tante: Sadie qu’elle n’a pratiquement pas connue. Or, voici que lors de l’enterrement son fantôme se manifeste car elle n’a plus son collier! Lara doit donc se coltiner le fantôme sa grand-tante , une femme aussi attachante et agaçante qu’une gamine de 15 ans et faire cette insolite chasse au trésor… qui l’amènera plus loin qu’elle ne le pense!

J’ai a-do-ré ce bouquin ! bien meilleur que les Secrets d’Emma en fait ! Sadie a une pêche d’enfer…pour ses 105 ans !!! Et à son contact, Lara va vivre des aventures trépidantes: danser le Charleston, faire de nouvelles connaissances, évoluer professionnellement  et personnellement. Les personnages secondaires sont également très intéressants, comme la gentille collègue de travail, l’oncle prétentieux millionnaire, l’ex-petit ami, mais surtout Ed Harrisson , un orateur qu’elle rencontre dans un contexte…hilarant ! J’ai particulièrement apprécié l’évolution de ce personnage, assez subtil. Ajoutons à cela, un humour décapant et que j’adore les Années folles  et vous avez compris pourquoi j’ai autant aimé ce bouquin.

Bref , il n’y a pas que Becky! il y a aussi Emma et  Sadie! (c’était la rime du jour!) Ces deux livres ont également un thème commun: la jalousie familiale. Dans les 2 oeuvres, il y a un passage totalement jouissif de « cassage » d’un membre de la famille !

PS: j’ai préféré mettre les couvertures VO, que je trouve plus jolies et plus représentatives de ces 2 histoires.

L’autre « Hermione »

 En relisant Harry Potter, (oui, encore!) j’ai été frappée par le coté antique des prénoms de certains personages: Albus, Sirius, et tout spécialement Hermione…j’ai toujours trouvé ce prénom très singulier…et familier. Hier soir, devant ma télé, j’ai eu ma réponse, avec « Andromaque » de Racine, une magnifique pièce de théâtre.

Hermione, (à droite sur la photo) dans la mythologie grecque, est la fille de l’une des plus célèbres femmes de l’Antiquité: Hélène de Troie. Elle avait neuf ans, lorsque sa mère est enlevée par Pâris, provoquant la guerre que l’on connait…

Fiancée à son cousin Oreste, Hermione est cependant amoureuse de  Néoptolème ,(également connu sous le nom de Pyrrhus).

Note: le nom  Pyrrhus viendrait du mot phoenix, car celui-ci aurait eu les cheveux roux de son père, Achille! Or, Ron Weasley dans Harry potter est également roux ! Coïncidence? 

Profitant de la folie d’Oreste (tourmenté par les Érinyes), Néoptolème enlève Hermione et l’emmène en Épire, où il vit avec elle et Andromaque (qu’il avait capturée à Troie). Mais après être revenu à la raison, Oreste défie Néoptolème qu’il tue en combat singulier.

Oreste et Hermione ont par la suite un fils, Tisamène.

Selon Euripide, et sa version d’ Andromaque, Néoptolème serait mort lapidé par le peuple de Delphes alors qu’il s’apprêtait à rendre hommage à Apollon pour expier sa faute d’avoir demandé au dieu raison du sang de son père. Oreste aurait en effet soulevé le peuple de Delphes en lui mentant quant aux attentions de la venue du fils d’Achille. (Euripide – Andromaque v. 1101-1139).

Source: mon grand ami Wikkipedia! 

Prochainement, j’ai bien envie de faire des recherches, sur Albus et Sirius (je crois que pour ce dernier, c’est le nom d’une constellation.)

Photos d’arbres et d’eau

J’ai toujours adoré les arbres. Quelle que soit la saison. Un arbre dégage une sorte d’aura, de puissance qui m’a toujours émerveillée, fascinée. Et ça me fait mal au coeur de les voir déracinés, brûlés, réduits en bouillie pour finir en feuille de papier. Même si j’adore les livres… Alors pour une fois, je rend hommage aux arbres avec quelques photos que j’ai prises.

Cette photo a été prise en février , lors d’une balade familiale au bord du lac à Evian. Bien que froid, le temps était magnifique. J’ai rarement vu le lac Léman aussi bleu!

Celui-ci m’a intriguée avec ses 2 grandes branches en premier plan: on dirait des bras…

Ile déserte? Non Rive Sud du lac Léman !

Voici la photo dont je suis la plus fière. Lors d’une randonnée à Meillerie :très joli coin, je vous le conseille! Le lac prenait des tons de mer ! Pas besoin d’aller à l’autre bout du monde pour se sentir dépaysée ! il m’aura fallu une dizaine de kilomètres ! pas plus! J’ai la chance d’habiter une très belle région!

le long du lac les arbres se penchent joliment !

 La sérénité de l’eau, l’énergie des arbres: le bleu et le vert. En espérant que ces queslques photos vous ont plu !

 

Ne me racontez plus d’histoires: lisez-les!

Quand, en cas de claque dans la figure dans la vie de tous les jours, on me sort: « Mais tu crois quoi? La vie c’est pas un conte de fée!!! », je me rebelle. Vous les avez lu les contes de fées ?????

exemple numéro 1: Cendrillon (j’avais adoré A tout jamais avec Drew Barrimore!)

Cette fille est douce, gentille, serviable et jolie. Résultat: elle est traitée en bonniche par ses belles-soeurs et sa marâtre sous les yeux de son père, qui lui ne réagit pas! ça m’a toujours intriguée: AUCUNE réaction du père qui est supposé être gentil! Pourquoi?Et comme par hasard , il disparaît au moment où la belle-mère apparaît. Soit, il s’est fait empoisonné par sa nouvelle épouse, soit, il est mort de vieillesse, soit…il fermait les yeux! Ce qui voudrait dire que le père est peut-être pire que la marâtre  finalement!

exemple numéro 2: Peau d’Ane

Encore pire: Elle s’enfuit parce que son père l’a demandé en mariage !!!!! Vous trouvez ça sain vous? le père a vraiment tous les pouvoirs!!! Quel bel exemple à suivre… Et ce qui me choque le plus, c’est qu’elle finit par lui pardonner. C’est quand même un peu fort. Pas sur que j’aurais pu. Qui plus est, d’où vient cette manie des princesses à se barbouiller le visage? C’était ça leur façon de se rebeller? De se cacher? 

exemple 3: La Belle au bois dormant

Cette fille n’a pas non pas une, mais 3 fées pour marraines . D’ailleurs, Cendrillon en est tellement verte de jalousie que sa façon de faire le ménage s’est muée en T.O.C, du coup, le prince veut divorcer! Aurore a donc 3 marraines. Et malgré ça, elle finit quand même à se piquer à ce fichu rouet! Celui que je plains le plus c’est le prince: Embrasser une fille qui dort depuis un siècle (haleine du jour, bonjour!) ça, c’est romantique au possible.

Exemple 3: Blanche-Neige (Ci-dessus le joli film avec Kristin Kreuk, )

Déjà, quelle idée d’appeler sa fille « Blanche-neige » ! heureusement que l’école n’existait pas à l’époque! Elle en aurait vu de toutes les couleurs! Et toujours cette image de la femme de ménage. C’est une princesse quand même! Je ne lui demande pas de faire sa hautaine et d’envoyer promener les 7 nains mais bon… Et puis les nains l’ont sauvé quand elle a mordu dans la fameuse pomme. Mais aucun remerciement!Pas très sympa! mais en même temps, quitte à choisir entre 7 vieux garçons dans une ferme et un prince plein aux as (dixit Joséphine 2 de Pénélope bagieu ) y a pas photo!

Et j’aurais encore plein d’exemples: la petite sirène, (cliquez sur le lien vous comprendrez!), le petit poucet, (je ne savais pas qu’il y avait eu aussi un film!)  la chèvre de monsieur Seguin, le petit chaperon rouge . Le seul à avoir une belle vie dans les contes c’est peut-être le loup finalement! Entre les 3 petit cochons, le petit chaperon rouge et sa grand mère sans parler de la chèvre, il n’a pas de problème pour se nourrir !!!

Alors quand on me dit que la vie, c’est pas un conte de fée, j’ai envie de dire: « Encore heureux! les contes de fées c’est pas non plus le Pays Des Bisounours! »

Simple Plan le match: Natasha Bedingfield ou Marie-Mai?

L’excellent groupe Simple Plan a sorti récemment un morceau fort sympatique: Jet Lag. Cette chanson existe en 2 versions: l’une anglophone avec la belle blonde Natasha bedingfield

Et une version « franglaise » avec la belle brune Marie-Mai.  J’adore  aussi. C’est assez rare que les 2 versions soient aussi bien l’une que l’autre! Les Simple Pan ont très bon goût côté chanteuse, il faut le reconnaître! 

Et vous , vous préférez quelle version?

Extra: dernier volet de la saga « Uglies »

C’est avec un sentiment mittigé que je termine cette saga de Scott Westerfield. L’histoire se déroule dans une autre ville, quelques années après la révolution menée par Tally Yougblood: Aya Fuse, la nouvelle héroïne de ce roman, est une ado casse-cou et ne se promène jamais sans « Moogle » , un aorocam, une sorte de caméra volante qui la suit en permanance.  Si les castes « Uglies », « Pretties » et « Specials » ont disparu, un nouveau système est mis en place: Le rang facial Le monde est devenu une gigantesque « Télé-réalité ». Seule compte la célèbrité et les jeunes filment tout et n’importe quoi avant de le « claquer » sur leur site internet. Ca rappelle un peu le concept des blogs. Plus tu es regardée, et plus ton rang facial augmente. Or Aya n’est qu’une « Extra » (qui veut dire « supplément » en anglais), autrement dit, une anonyme.  Tout comme Tally à une époque, elle va rencontrer un groupe de rebelles, « Les Rusées » qui sont opposées au nouveau système au point de rendre leur rang facial le plus bas possible. En « claquant » leur histoire sur son site, Aya provoque une catastrophe…

J’ai eu beaucoup de mal avec la nouvelle histoire: pourtant l’idée de la manipulation médiatique était bien trouvée.La mise en garde d’une mauvaise utilisation des réseaux sociaux aussi. On ne peut pas mettre n’importe quoi sur un site. Mais cette histoire d’Inhumains m’a laissée perplexe. J’essaierai de le relire, mais je dois dire que je suis un peu déçue.