Signmark: Speakerbox, le nouveau single!

j’en avais parlé au touuut début de blog. voici le nouveau single du goupe le plus original que j’ai pu entendre: Signmark . j’adore !!! C’est funky, dansant et ça met de bonne humeur! Finlande’s Power !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Publicités

City Hunter

Très certainement mon manga préféré ^_^ ! je ne tenais déjà pas en place lors d’un épisode à la télé, mais le vrai choc c’est quand je l’ai redécouverten version manga c’est à dire en bouquin !

« Ryô Saeba »et« Kaori Makimura« , ça sonne quand même bien mieux que « Nicky Larson et Laura Marconi » !!! Et j’adore le mélange d’humour décalé et l’univers sombre des tueurs à gage! Sans compter que la relation de ce couple est vraiment particulière: il y a beaucoup de non-dits et de zones d’ombres entre eux. Autant pour Ryô , ex-enfant soldat reconverti en justicier, que Kaori , soeur de son associé Hideyuki , qui devient sa partenaire dans des circonstances tragiques…

Kaori… Cette femme m’a énormément marquée: à la fois fragile, sensible et vraiment forte mentalement (elle voit des morts pratiquement à chaque mission) et physiquement ( elle soulève des massues de 100 tonnes quand même !!!!),  elle fait aussi preuve d’une vivacité d’esprit et d’un courage exemplaire.  Et c’est certainement le personnage qui évolue le plus, (tant niveau visuel que côté caractère) au cours de l’histoire. A plusieurs reprises, elle aura l’opportunité de quitter « le Milieu » mais son amour pour Ryô mais aussi pour son frère Hide malgré sa mort, sera toujours plus fort que tout. Magnifique personnage.  Autre mystère : comment planque-t-elle ses massues???!!!

city hunter  the power of the massue!

Quant à Ryô, il gardera toujours une part de mystère jusqu’à la fin… qui n’en est pas vraiment une d’ailleurs, du moins, en ce qui concerne le manga papier. On sait finalement très peu de choses sur lui. Mais c’est peut-être justement ça qui me charme le plus.

générique « original » of course!

dvd du week end (2): La Dernière Licorne

Voici mon film d’enfance:
« La Dernière Licorne » adapté d’un roman de Peter S. Beagle. Ce long métrage d’animation fut produit par Rankin/Bass pour la compagnie ITC Entertainment. Bien qu’officiellement produit par une société américaine, ce film est également important dans l’histoire de l’animation japonaise, puisque la majorité de l’animation fut sous-traitée à la société japonaise Topcraft ,dont les principaux animateurs et artistes formèrent peu de temps après le Studio Ghibli !

Résumé : Comme son nom l’indique c’est l’histoire d’une licorne:  Celle-ci part à la recherche de ses congénères, mystérieusement disparues. Pour cela , elle quitte sa forêt enchantée pour le monde des humains, cruels et hostiles à la magie ( la plupart d’entre eux ne voient en elle qu’une jument blanche). Seuls 3 humains la verront telle qu’elle est en réalité: un magicien gentil et maladroit, une va-nus-pieds romantique et une sorcière. C’est une histoire magnifique et originale, tant par son héroïne que par les thèmes qu’il aborde: amitié, amour impossible, quête d’identité et immortalité.  Mais aussi une étonnante réflexion sur le sentiment de regret. A (re) découvrir !


Bonne année 2011 !

2011… déjà!  ce que je souhaite our cette année? Pas grand chose. 5 choses en fait.:

  1. d’abord une bonne santé, pour moi comme pour les autres.
  2. plus de commentaires sur mon blog: allez quoi! faites pas vos timides! lol
  3. avoir au moins une crise de fou-rire par jour! très bon pour le moral
  4. lire la saga « Uglies » de Scott Westerfeld, qui m’intrigue beaucoup plus que « Twilight » de Stéphanie Meyer, mais qui sait? Je vais peut-être la lire finalement aussi…
  5. M’affirmer davantage au travail: déjà en bonne voie…