Emilie Simon, la petite fée electro

Emilie Simon est une petite fée des glaces qui teinte de givre la nouvelle scène musicale française depuis à peine 3 ans. Suivant les traces des nordiques Björk et Stina Nordenstam, elle susurre ses chansons d’une voix de petite fille ou de lutin, semant des notes comme autant d’étoiles ou de perles de verre. Fille d’un ingénieur du son et d’une musicienne, elle grandit à Montpellier, loin des tempêtes de neige et des forêts poudrées des zones boréales. C’est même à la chaleur et à l’obscurité qu’elle doit sa première passion pour la musique puisque son terrain de jeu de petite fille fut surtout le studio d’enregistrement de son père et les clubs de jazz enfumés où ses parents l’emmenaient le soir. Bercée de litanies jazzistiques, la petite Emilie s’endormait confiante, plongeant dans un monde de rêve dont elle pouvait ressortir, sourire aux lèvres, tout imprégnée de songes qu’elle allait bientôt s’empressait de transcrire en musique.

emilie simon 1er album

Plutôt que d’empoigner une guitare comme beaucoup de jeunes de son âge, elle entame des études supérieures et étudie la musique contemporaine, l’écriture et plus technique, l’ingénierie sonore avec un petit passage par l’IRCAM. C’est pourquoi elle peut sortir en 2003, âgée seulement de 24 ans, son premier album éponyme, (dont un extrait « Il pleut » est postée ci-dessus) une œuvre sophistiquée, léchée et faussement ingénue. Comme Bjork, elle affectionne les instruments de féerie, célesta, glassharmonica, cristal Baschet et envolées de harpe. Comme Stina Nordenstam, elle possède un timbre de voix ingénu, fragile, qui cache son poison sous un bouquet de plumes ou de pétales immaculés.

UaUaV9mXqofuIQOZlSxWkoKmjLJCYjhW0190

Ce premier album lui vaut une Victoire de la Musique dans la catégorie Album Electronique en 2004 et on lui demande dans la foulée de composer la musique d’un film aujourd’hui célèbre : « La marche de l’Empereur »Ce film sur la vie des manchots sur la banquise est idéal pour une magicienne amoureuse des expérimentations sonores un peu givrée. Elle, qui enregistrait les frottements des glaçons, peut donner la pleine mesure de son talent avec cette bande originale. Elle insère trois chansons dans ce disque qui risque de devenir un succès international puisque « La marche de l’Empereur » a été nominé pour les Oscars 2005.

vegetal

En 2006, elle sort l’album « Végétal » qui lui a valu un succès commercial encore supérieur à celui de ses réalisations précédentes. Cet album est en effet le plus travaillé tant au niveau des textes  qu’au niveau des mélodies. Plus enclin à jouer sur les sons et les mots que de laisser un « message « , Emilie raconte en musique des histoires , tantôt poétiques, tantôt triste, tournant autour du thème de la fleur.


cover

Puis en 2007 elle se fait découvrir au public anglophone avec un CD inédit « Flower Book », qui est une sorte de best of de Végétal et de son 1er album; bref, une artiste complête et originale, qui a su créé son propre univers .

http://www.myspace.com/emiliesimonmusic

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s