Leigh nash, encore une voix d’ange trop méconnue

Leigh Bingham Nash ( née le 27 juin 1976 à New Braunfeld au Texas), est une auteure-compositrice-interprète américaine.      

Elle a commencé sa carrière comme  chanteuse dans le groupe pop rock Six pence None the Richer avec le célèbre « Kiss Me » mais a également travaillé avec DeleriumRin’ et Pierre Marchand.

leighnashElle a sorti deux albums solo Blue on Blue ( 2006) et Fauxliage (2007)

ent_fauxliage.200w.tn Quelques videos: My idea of Heaven de l’album Blue on Blue

   

Et Innocente, très belle collaboration avec Delerium, groupe électro canadien. Le clip m’a fait penser à un croisement entre Ray of Light de Madonna ( pour l’ambiance très Dance de la musique)  et To the moon and Back des Savage Garden pour le clip nocturne et la façon dont la ville est filmée. 

Myspace officiel:  http://www.myspace.com/leighnash

Bref, encore un artiste méconnue que l’on devrait entendre plus souvent !


Poésie du jour

icon

Je veux vivre

Je ne veux pas

Revenir sur mes pas

Je veux suivre ma voie

Vivre selon moi

Marre des faux-pas, des pourquois

Pourquoi pas moi?

Je veux vivre pour moi, rire et pleurer à la fois

Je veux vivre, pour une fois!

Une fois pour toute, et oublier le doute

Suivre la route, goutte à goutte

Pour mieux aller vers toi.

 

 

Emilie Simon, la petite fée electro

Emilie Simon est une petite fée des glaces qui teinte de givre la nouvelle scène musicale française depuis à peine 3 ans. Suivant les traces des nordiques Björk et Stina Nordenstam, elle susurre ses chansons d’une voix de petite fille ou de lutin, semant des notes comme autant d’étoiles ou de perles de verre. Fille d’un ingénieur du son et d’une musicienne, elle grandit à Montpellier, loin des tempêtes de neige et des forêts poudrées des zones boréales. C’est même à la chaleur et à l’obscurité qu’elle doit sa première passion pour la musique puisque son terrain de jeu de petite fille fut surtout le studio d’enregistrement de son père et les clubs de jazz enfumés où ses parents l’emmenaient le soir. Bercée de litanies jazzistiques, la petite Emilie s’endormait confiante, plongeant dans un monde de rêve dont elle pouvait ressortir, sourire aux lèvres, tout imprégnée de songes qu’elle allait bientôt s’empressait de transcrire en musique.

emilie simon 1er album

Plutôt que d’empoigner une guitare comme beaucoup de jeunes de son âge, elle entame des études supérieures et étudie la musique contemporaine, l’écriture et plus technique, l’ingénierie sonore avec un petit passage par l’IRCAM. C’est pourquoi elle peut sortir en 2003, âgée seulement de 24 ans, son premier album éponyme, (dont un extrait « Il pleut » est postée ci-dessus) une œuvre sophistiquée, léchée et faussement ingénue. Comme Bjork, elle affectionne les instruments de féerie, célesta, glassharmonica, cristal Baschet et envolées de harpe. Comme Stina Nordenstam, elle possède un timbre de voix ingénu, fragile, qui cache son poison sous un bouquet de plumes ou de pétales immaculés.

UaUaV9mXqofuIQOZlSxWkoKmjLJCYjhW0190

Ce premier album lui vaut une Victoire de la Musique dans la catégorie Album Electronique en 2004 et on lui demande dans la foulée de composer la musique d’un film aujourd’hui célèbre : « La marche de l’Empereur »Ce film sur la vie des manchots sur la banquise est idéal pour une magicienne amoureuse des expérimentations sonores un peu givrée. Elle, qui enregistrait les frottements des glaçons, peut donner la pleine mesure de son talent avec cette bande originale. Elle insère trois chansons dans ce disque qui risque de devenir un succès international puisque « La marche de l’Empereur » a été nominé pour les Oscars 2005.

vegetal

En 2006, elle sort l’album « Végétal » qui lui a valu un succès commercial encore supérieur à celui de ses réalisations précédentes. Cet album est en effet le plus travaillé tant au niveau des textes  qu’au niveau des mélodies. Plus enclin à jouer sur les sons et les mots que de laisser un « message « , Emilie raconte en musique des histoires , tantôt poétiques, tantôt triste, tournant autour du thème de la fleur.


cover

Puis en 2007 elle se fait découvrir au public anglophone avec un CD inédit « Flower Book », qui est une sorte de best of de Végétal et de son 1er album; bref, une artiste complête et originale, qui a su créé son propre univers .

http://www.myspace.com/emiliesimonmusic

Angel heart

J’ai toujours été fan du manga City Hunter: aussi lorsque j’ai appris qu’une suite était sortie, j’ai foncé! La première surprise passée, (la suite étant alternative, beaucoup de personnage ont été modifiés), j’ai adoré!!!

250px-AngelHeart

Glass Heart est le nom de code d’une tueuse professionnelle redoutable. Entraînée depuis l’enfance à agir pour le compte de son puissant syndicat, elle ne fait montre d’aucun sentiment. Pourtant, après avoir accompli sa cinquantième mission, son coeur, déjà fragilisé par toutes les vies volées, se brise lorsqu’elle aperçoit une petite fille rejoindre l’homme qu’elle vient d’éliminer. Peine, tristesse, remord, s’en est trop: désespérée, Glass Heart décide de sauter du toit d’un gratte-ciel pour se libérer et retrouver la quiétude à laquelle elle aspire.
C’est sans compter sur ses employeurs qui n’entendent pas perdre leur meilleur élément. Afin de remplacer le coeur de Glass Heart, abîmé dans sa tentative de suicide, ses patrons lui en font greffer un nouveau. Ce coeur changera la vie de la jeune fille à tout jamais.. Car en retrouvant l’époux de ce coeur, c’est une famille qu’elle trouvera.

ah

Je suis en train de dévorer la version animée de ce manga sur Youtube et c’est tout simplement superbe ! Si vous avez aimé City Hunter vous allez adorer Angel Heart ! Le nouveau Ryô Saeba est encore plus intéressant que l’ancien: plus sombre et plus vulnérable. Kaori n’a jamais été aussi charismatique que sous sa forme d’ange et le nouveau personnage principal, Xang Ying  est un très intéressant mélange de naïveté et de force. Elle réapprend à vivre et éprouver des sentiments, ce qui la trouble beaucoup.

générique original: