Bienvenue au Paradis (Bernard Werber)

Hello à tous ! Aujourd’hui, je continue mon exploration sur le thème de l’au delà avec un livre de Bernard Werber !

Résumé:

« Le Paradis? Un jour, vous aussi, vous y viendrez. Alors préparez-vous au Jugement Dernier. Il y aura un avocat (votre ange gardien), un procureur, (votre démon) et un juge (de préférence impartial). Mais les valeurs au Paradis ne sont pas les même que sur Terre. Anatole Pichon va en faire l’amusante expérience. »

Mon avis:

Bernard Werber continue à me dérouter avec sa vision singulière de l’après-vie. C’est ce qui avait fait le succès des Thanathonautes ! Le lire en version théâtre est plutôt bien vu !

Anatole Pichon meurt lors d’une opération pour son cancer du poumon. Arrivé au portes du Paradis, il fait la connaissance de Caroline, son Ange gardien et de Bertrand, son Démon. Ils devront passer en revue toute sa vie pour savoir s’il doit se réincarner ou non.

Au départ, j’avais trouvé Anatole Pichon plutôt benêt et beauf. Mais comme Juste Leblanc du Dîner de cons, il a plus d’un tour dans son sac ! J’ai beaucoup aimé son évolution !

Son Ange et son Démon m’ont beaucoup fait rire ! En effet, avant leur métier céleste, ils ont été mariés/ Divorcés ! Ils passent donc la moitié du temps à s’envoyer des piques, ce qui donne un certain mordant à l’histoire !

Ma préférence va cependant au Juge: Gabrielle.

Arrivée au Ciel durant l’Antiquité, elle est completement perdue face à notre époque moderne et tout ses changements ! En plus du jugement, elle doit gérer les prochaines naissances terrestres et veiller à ce qu’elles soient toutes incarnées ! Un travail épuisant ! C’est une jeune femme qui se veut impartiale mais comment démêler le bien du mal avec toutes ces vies ? J’ai aimé sa maladresse, son écoute, mais aussi sa curiosité pour chaque âme !

J’ai aimé la façon dont est transposé le Jugement au Ciel. Les « valeurs morales » humaines sont complètement détournées. On y trouve aussi une certaine critique de la société: corps médical sous pression, différents conjugaux, misogynie, potentiel gâché…  Mais surtout, il y a le libre arbitre, et la façon dont on choisit son Destin.

Cette pièce aurait pu être ennuyeuse avec ses thèmes trop récurrents. Mais elle a le mérite d’avoir des dialogues savoureux. L’humour est acerbe, presque noir. Ce qui ne m’a au final pas déplu ! L’écriture passe bien et la fin est un joli twist !

Une lecture rafraîchissante et facile à lire ! 

 

The Good Omens (mini-série)

Hello à tous ! Aujourd’hui, place à un nouveau coup de coeur série ! Et cette fois, c’est Amazon Prime qui remporte la palme !

Good Omens est une mini-série télévisée britannique diffusée le 31 mai 2019 sur Amazon Prime en 6 épisodes, adaptée du roman homonyme De bons présages de Terry Pratchett et Neil Gaiman paru en 1990. Ce dernier s’est chargé du scénario et Douglas Mackinnon de la réalisation.

Résumé:

« Un duo improbable, un Ange exigeant et un Démon qui vit en liberté, ont pris goût à la vie sur Terre et sont obligés de former une alliance pour arrêter Armageddon. Mais ils ont perdu l’Antéchrist, un garçon de 11 ans qui ignorait qu’il était censé provoquer la fin des temps, les forçant à se lancer dans une aventure pour le retrouver et sauver le monde avant qu’il ne soit trop tard. »

 

Mon avis:

Quel régal ! Vous pouvez oublier Supernatural et Lucifer ! Je leur préfère largement The Good Omens ! Cette fable biblique est aussi farfelue que jubilatoire !

L’histoire est racontée sous forme de « conte à rebours ». Comprenez: une voix off (comme pour un conte) et une catastrophe imminente. On parle de la fin des Temps tout de même ! Et surtout, une amitié aussi inattendue qu’improbable !

Aziraphale est un ange au coeur pur, mais très guindé, qui a aidé Adam en lui donnant une épée de feu pour se défendre dans le jardin d’Eden. Contrairement à ses congénères, il est touché par les humains, et comprend leurs plaisirs. Il est choqué pas le dédain que les anges ont développé à leur égard. En effet, le Paradis est aussi chaleureux qu’un hôpital vide: blanc, froid, clinique. Pas du tout idyllique !

Crowley (le serpent qui a tenté Ève), est un démon fanfaron qui ne jure que par sa Bentley et le groupe Queen. Mais il n’est pas pris au sérieux non plus et se venge en insultant ses plantes vertes ^^

Tout deux vivent sur Terre et s’y plaisent bien. Officiellement, ils représentent Dieu et Satan sur Terre. Ils ont un grand point commun: ils aiment la Terre. Et feraient n’importe quoi pour la protéger.  Alors quand l‘Armagedon approche, ils se lancent dans une aventure riche en péripéties, mais aussi de rire.

Ce qui surprend, c’est que l’humanité est très peu montrée finalement ! Et le peu qu’on en voit est à la fois drôle et triste. Il y a le voisin raciste et irascible, un chasseur de sorcière parano, un geek malchanceux, une jeune sorcière… Et surtout, un adorable petit garçon, qui, à la base, voulait juste raconter des histoires avec ses copains !

Le scénario est barré comme je les aime ! Visuellement, c’est très travaillé avec un casting aux petits oignons ! L’opening du générique est particulièrement réussi avec une ambiance  très « burtoniène » !

Si le talent de David Tennant n’est plus à démontrer, j’ai été bluffée par Micheal Sheen, dans le rôle d’Aziraphale ! Son visage tout rond et ses mimiques sont juste parfaites ! Un talent à suivre !

Pour les fans de Doctor Who, je vous propose un jeu: le scénariste a mis de subtils clin d’oeils tout le long de cette série ! Si vous les trouvez, mettez-les en commentaires !

Enfin, j’ai trouvé le fond de l’histoire très intéressante. Hypocrisie hiérarchique, amitiés en péril, Anges et le Démons qui joue à la guerre comme des gosses… L’humour anglais en plus !

Une petite pépite fantastique, drôle et rock and roll !

 

 

Doctor Who : saison 11 et 12

Enfin ! J’ai pu regarder les deux premières saisons avec Jodie Wittaker ! Alors, est-ce que Chris Chibnal a su continuer la série avec le même brio que son prédécesseur Steven Moffat ?

Résumé:

Le Docteur, tout fraichement régénéré en femme, retombe sur Terre après voir chuté de son TARDIS. Arrivant dans la région de Greenfield, elle fait la connaissance de Yasmin Khan, une policière novice, Graham O’Brien, un conducteur de bus, et Ryan Sinclair, le petit-fils d’adoption de Graham, qui deviendront ses nouveaux compagnons. Ils vivront moult aventures en différents lieux et époques.

 

Mon avis:

Il m’est toujours difficile de décrire ma série fétiche avec objectivité. Je vais commencer par les points positifs:

Exit, le docteur dépressif. Nous retrouvons ce qui faisait tout le sel du personnage: quel plaisir de retrouver un doc joyeux et enthousiaste ! J’ai tout de suite adhéré à la belle Jodie, qui nous offre une interprétation subtile. Elle bien su faire la transition avec Capaldi !

La jeune femme retrouve peu à peu sa joie de vivre grâce à ses nouveaux compagnons !

Ça aussi, ça change: j’avais l’impression que le Tardis avait un équipage !

Il y a Yasmin Khan, une policière en formation, Graham O’Brien, un chauffeur de bus et Ryan Sainclair, son petit-fils. Tout les quatre vont vivre de folles aventures et rencontrer des personnages historiques célèbres. Toutefois, les épisodes, souvent brouillons, m’ont donné une impression d’inachevé, pas assez approfondi !

Mais en contrepartie, l’esthétique est superbe, les nouveaux compagnons très attachants. Et surtout, nous retrouvons le célèbre sonique qui passe du tournevis… au couteau suisse ! Ce petit gadget au bruit caractéristique m’avait tellement manqué !!! 

C’est lors de la 12e saison que les événements prennent plus de rythme et de suspense ! C’est le retour des courses-poursuites, des surprises, des créatures bizarres, avec en plus, une petite touche écologique !

Le Docteur fait prendre conscience que le futur peut changer à tout moment, en fonction de nos émotions et nos comportements ! D’anciens ennemis reviennent, mais aussi des alliés ! Enfin, nous découvrons une nouvelle facette de son passé, qui nous offre une théorie interessante !

Ce nouveau cycle est marqué par un plus grand métissage chez les acteurs ! Mention spéciale à Ryan Sainclair, un jeune homme maladroit et sportif, qui trouve chez le docteur un mentor, et Graham son père d’adoption, un homme au flegme tout britannique mais bien plus triste qu’il n’y parait. 

Bref, après un début qui me laissait sur ma faim, j’ai retrouvé un(e) Docteur en pleine forme ! J’ai hâte de connaitre la suite !

 

 

 

Le grand méchant renard (et autres contes)

Pour une fois, je profite de mon temps supplémentaire pour voir un max de films !  Et après la 3D colorée du film Légo, je passe à la douceur 2D du Grand méchant Renard !

Résumé:

« Ceux qui pensent que la campagne est un lieu calme et paisible se trompent, on y trouve des animaux particulièrement agités, un Renard qui se prend pour une poule, un Lapin qui fait la cigogne et un Canard qui veut remplacer le Père Noël. Si vous voulez prendre des vacances, passez votre chemin… »

 

Mon avis:

Le dessinateur Benjamin Renner et Patrick Imbert, s’allient pour adapter cette super BD… ainsi que deux autre contes inédits ! J’ai beaucoup aimé !

Le cadre des trois histoires se situe dans une petite ferme. Tout d’abord, nous rencontrons trois compères bien sympathiques: un lapin, un cochon et un canard qui nous font un remake fermier de 3 hommes et un couffin ! Tout ça à cause d’une cigogne flemmarde ! 

La deuxième histoire raconte comment un Renard s’allie avec le Loup pour pouvoir manger des poussins…sauf qu’à peine éclos, ils prennent le renard pour leur mère ! Une histoire tendre, mignonne avec une fin très drôle ! Mention spéciale aux poules, qui m’ont beaucoup fait rire avec leur parti « ferme-ministe » !

Enfin, le dernier est un mini-conte de Noël, plein de tendresse et de péripétie où notre trio fermier s’allient à des chiens pour faire la tournée du père Noël en pleine nuit enneigée !

Le graphisme est doux, les personnages très expressifs ! Perso j’ai adoré le renard qui a des airs de Scrat (l’écureuil de l’Âge de glace) avec sa bouille blasée et surtout toute la malchance qui lui tombe dessus !

Enfin, la morale commune à ces trois court-métrages, c’est qu’il faut garder son âme d’enfant… mais ne pas laisser les gosses sans surveillance, non plus ! Les histoires sont suffisamment courtes pour les regarder avec un enfant de 5 ou 6 ans…

Une petite douceur acidulée parfaite pour une soirée en famille !

 

Le tendre baiser du Tyrannosaure

Hello à tous ! Après le ciné, je me remets à la lecture ! Et vu le contexte actuel, on va éviter les polars/Thriller est autres trucs angoissants ! J’ai opté pour Agnès Abécassis avec un roman au titre rigolo !

Résumé:

Rassurez-vous, il n’y a pas de vrai tyrannosaure dans cette histoire.
Mais il y a Félix, un paléontologue peureux à qui sa grand-mère ordonne de quitter la femme avec laquelle il vit pour affronter ses pires angoisses. S’il y parvient, il aura droit à une immense surprise…
Et puis il y a Olive, sur le point de se marier, qui annonce à sa famille que son couple ne désire pas avoir d’enfant. Scandale, indignation et machinations de la mère et de la belle-mère !
On évoque Tom, aussi ? Un flic désabusé et terriblement romantique, trop sans doute pour la fille capricieuse qu’il va rencontrer.
Et n’oublions pas Ava, vendeuse d’escarpins de luxe, qui reçoit un jour d’une cliente millionnaire  un bijou hors de prix, et qui quitte illico cet emploi qu’elle déteste tant. Jusqu’à ce que son bijou disparaisse…

Mon avis:

Une lecture très agréable, qui m’a fait penser au film Love Actually dans sa forme. En effet, ce sont plusieurs histoires qui se croisent et finissent par se rejoindre.

Il y a d’abord Félix, paléontologue aussi intelligent qu’angoissé. Il faut dire qu’entre son asthme et sa relation conflictuelle avec Yolanda, il est au bord de la crise de nerfs ! Heureusement, il a Lutèce, sa grand-mère excentrique et Tom, son ami flic ! 

Tom, justement, est en pleine déprime depuis sa séparation. Mais sa rencontre mouvementée avec Régine, une femme au caractère bien trempé, va lui donner le coup de fouet dont il avait besoin ! Leur couple vif et maladroit est la touche comique du livre !

Olive, elle, est, incontestablement, le personnage qui m’a le plus parlé ! Sans enfants par choix, la voilà qui se fait remonter les bretelles par sa famille juste avant son mariage ! Indignation, incompréhension, réaction puérile, tout y passe ! J’ai eu envie de baffer les mères respectives du couple à plusieurs reprises ! Une rencontre inattendue va lever le voile sur la motivation réelle de la jeune femme et là… j’arrête ce serait un grand spolier mais, ce que je peux en dire, c’est que ça m’a fait monter les larmes ! 

Il y a aussi Ava, la vendeuse de chaussures de luxe, qui se fait larguer le jour de son anniversaire alors qu’elle n’en peut plus de son boulot… Heureusement, les copines sont là ! Mais voilà qu’une cliente richissime va lui permettre de voler de ses propres ailes.

Félix prend sa vie par les cornes en osant enfin s’affirmer. Tom fait le deuil de sa séparation et reprend gout à la vie. Ava prend conscience de la valeur inestimable de l’amitié. Régine finit s’attacher réellement à quelqu’un. 

Enfin, le personnage qui m’a le plus effarée est Yolanda. Comment peut-on s’accrocher de façon aussi malsaine? Même si je comprends ses motivations, ce n’est pas une raison pour emprisonner quelqu’un de la sorte ! Le pire, c’est qu’elle est persuadée de bien faire !

Bref, chaque personnage traverse une période compliquée et chacun va évoluer, à sa manière. Ce qui donne un portrait humain sufisemment éclectique pour que chacun se retrouve dans au moins un personnage !

L’écriture est pétillante, facile à lire. Je pouvais presque les visualiser pendant ma lecture ! En tout cas, je compte bien lire d’autres livre de cette autrice ! 

Un livre qui aborde des thèmes importants avec le ton léger, ça ne court pas les rues ! Si ce genre de lecture vous intéresse, n’hésitez pas !

 

Playlist du jour

Parce qu’il n’y a rien de tel qu’une bonne playlist pour sortir de la morosité ambiante, voici un petit condensé de ce que j’aime écouter en ce moment !

« Locked out of heaven » de Bruno Mars: un petit air de Police dans le style de la chanson

 

Lenny Kravitz (époque rasta) : « Are you donna go my way ». Je le préférais avec ce look !

 

« Somebody to Love » de Queen: je ne savais pas que Freddie avait été fan de Joe Dassin côté coiffure !

 

Une petite pause latino avec Juanes et sa « Camisa Negra » ! Sexy et rythmé !

 

Et la belle Joss Stone: « You Had Me », ou la plus bad Ass des chansons de rupture !

Conclusion: ne sous-estimez pas le pouvoir stimulant de danser le grand n’importe quoi sur votre chanson préférée ! Prenez soin de vous !

La grande aventure Légo 2

Hello à tous ! S’il y a bien un avantage en ce moment, c’est qu’on peut se voir tous les films qu’on veut ! Et pour fuir la morosité, quoi de mieux qu’une bonne animation rigolote !

Résumé:

« Depuis cinq ans, Briksburg vit dans une atmosphère post-apocalyptique. Lucy se morfond, tandis qu’Emett, toujours gentil, continue sa routine habituelle. C’est alors que des envahisseurs Duplo viennent perturber ce bel équilibre. Ils enlèvent Lucy. Emmet est bien décidé à la sauver des aliens. »

Mon avis:

Sans être aussi spectaculaire que le premier, Lego 2 n’en reste pas moins divertissant et efficace ! C’est avec plaisir que j’ai retrouvé le gentil Emett, dont la naïveté est mise à rude épreuve suite à l’Invasion des Duplos ! Les références de ce film sont multiples: retour vers le futur, Jurassik Park, Batman, Le seigneur des anneaux et même le Doctor Who !

Mais la plus grande originalité est l’univers bubble gum des Duplos, qui se heurte au style plus dur de BricksBurg version Mad Max Fury Road

Ça change de voir des combats où des étoiles à paillettes gagnent contre des armes à la GI Joe ! L’univers petite fille donne un aspect peut être un peu trop niais par moment, mais pour ceux qui ont vu le premier film, c’était logique ! J’ai adoré les péripéties, l’amour maladroit entre Lucy et Emett. Mais aussi Batman, qui sort enfin de sa noirceur, l’astronaute, toujours obsédé par ses vaisseaux, ou encore la petite chatte-licorne, toujours aussi imprévisible !

Les nouveaux personnages sont plutôt bien choisis: tout d’abord, il y a cet étrange cosmonaute à casque, dont on ne connait pas le visage. puis, la Reine, un personnage qui change de forme à volonté, et enfin Rex, un bel hommage aux Gardien de La Galaxy (il faut dire que c’est le même doubleur dans la VO )

Entre Space-opéra et règlement de comptes, l’histoire est un vrai bordel organisé que j’ai pris plaisir à suivre ! 

Une suite on ne peut plus correcte, pour moi ! Pour le coup, j’ai prévu de voir le Batman version Légo ! J’adore cette version du personnage !